Articles Invités, Management

Le bilan de compétences, un puissant outil de gestion de carrière, qui ne rime pas toujours avec départ ni reconversion

Cette semaine, nous avons la chance d’accueillir un article rédigé par Caroline Averty : Consultante en accompagnement professionnel (bilan de carrière, transition professionnelle, épuisement / Burn-out).

Ancienne RRH, elle a travaillé pendant 10 ans dans un grand groupe industriel, avant de se spécialiser en accompagnement professionnel.

Consultante partenaire chez Oser Rêver Sa Carrière, elle collabore avec Marina Bourgeois, pour accompagner les personnes en questionnement et/ou en souffrance, vers un épanouissement professionnel !

Caroline Averty nous explique aujourd’hui les bienfaits et la puissance du bilan de compétences comme outil de gestion de carrière.

Bonne lecture et merci à Caroline pour cet article !

 

pablo

 

Les récits de reconversion professionnelle, après un bilan de compétences ou un coaching de carrière, fleurissent sur internet et dans la presse depuis plusieurs années.

L’archétype ? Le cadre dynamique devenu artisan ou entrepreneur, ayant troqué son costume-cravate et ses présentations powerpoint pour une toque de boulanger ou un espace de co-working dans un incubateur de start-up.  De quoi effrayer quelques peu certains managers sur l’impact potentiel d’un bilan de compétences auprès de leur équipe.

 

Nous-mêmes chez Oser Rêver Sa Carrière, mettons en effet régulièrement en lumière ces parcours et ces personnes qui ont osé changer de métier, car il nous parait important de montrer qu’il est possible de réussir son changement de voie, tout en étant très réalistes sur l’envers du décor que ce changement implique.

Mais il nous parait tout aussi important de rappeler que la majorité des bilans n’entraine pas de reconversion. Nombreux sont les bénéficiaires qui restent dans leur cœur de métier et dans leur entreprise, surtout lorsque celle-ci a initié avec eux le bilan et se soucie de son résultat.

 

 

Alors, si ce n’est pas pour changer de métier, un bilan ça sert à quoi ?

 

 

Le bilan de compétences ou de carrière s’adresse à toutes les personnes souhaitant faire un point d’étape sur leur parcours professionnel.

Il concerne donc bien celles et ceux projetant de changer de voie, mais aussi tous ceux se questionnant simplement sur la suite à donner à leur parcours au sein de leur entreprise. On y croise également des salariés qui ressentent le besoin de faire un point sur leurs compétences avant de se lancer dans un nouveau poste, ou des personnes cherchant à reprendre confiance en elles professionnellement. Nous rencontrons aussi régulièrement des clients voulant retrouver plus de motivation dans leur poste actuel et cherchant les clés pour y parvenir.

 

Ces personnes n’ont donc pas toutes comme projet de quitter leur emploi ou leur entreprise, loin de là. Certaines ont simplement besoin d’un accompagnement dans une période de questionnement ou de changement, leur permettant de prendre de la hauteur et de comprendre leur mode de fonctionnement pour poser des bases saines et claires à la suite de leur parcours.

 

Un bilan bien mené permet en effet de revisiter son parcours professionnel et d’en comprendre le sens. Il éclaire le bénéficiaire sur les éléments importants, voire déterminants, pour lui, aussi bien en termes d’intérêts professionnels, de motivation intrinsèque que de conditions de travail.

Le bilan nous interroge sur notre rapport au travail, nous permet d’identifier nos points d’appui et nos talents, mais aussi nos écueils et nos difficultés. Il permet donc de mieux se connaître et ainsi de mieux se projeter, tout en apportant un éclairage réaliste sur la faisabilité d’un projet. On « fait le tri », et on (re)prend confiance en nos capacités.

 

 

Mettre en ligne ce qui nous fait vibrer avec le projet de l’entreprise

 

 

Une partie importante du bilan est consacrée aux intérêts professionnels, autrement dit à ce qui fait vibrer le bénéficiaire. Et on le sait bien : quand on fait quelque chose avec intérêt, parce que cela a du sens pour nous et que l’activité nous procure du plaisir : on le fait bien, avec énergie et engagement ! Quand on active nos zones d’intérêts et nos talents (les deux étant souvent liés), on donne le meilleur de nous-même.

Identifier ses propres zones d’intérêts et réfléchir à la contribution que l’on souhaite apporter à son entreprise dans le cadre d’un bilan de compétences permet de (re)donner tout son sens à la relation entre le collaborateur et l’entreprise qui l’emploie.

 

Il arrive d’ailleurs souvent que des bénéficiaires, en plein doute au démarrage du bilan, ayant même oublié ce qui leur plaisait dans leur métier, se réapproprient celui-ci grâce au bilan : la démarche leur permet de se recentrer sur l’essentiel et d’entrevoir à nouveau pourquoi ils aiment leur métier. Le bilan leur indique ce sur quoi ils doivent mettre l’accent pour y être totalement épanouis, en le regardant avec de nouvelles « lunettes », à la lumière des éléments ayant émergés durant l’accompagnement.

 

Le bilan de compétences est donc un outil puissant de gestion de carrière et de mobilité interne pour l’entreprise. Grâce à ce type d’accompagnement, le collaborateur se connait mieux lui-même, il appréhende mieux sa relation au travail, à son métier et à son entreprise car il en comprend les fondements et les mécanismes le concernant.

Mais ce n’est pas tout : lorsque le bilan est partagé et restitué à l’employeur, celui-ci apprend aussi à mieux connaître son collaborateur. Sur la base des éléments restitués, il possède en quelque sorte le « mode d’emploi » de son collaborateur au travail : qu’est-ce qui le fait vibrer ? Où sont ses zones de talents ? Quel est l’environnement de travail optimal pour lui ?

Autant d’éléments permettant de manager au mieux et ouvrant le champ des possibles de la collaboration salarié/entreprise. D’où l’intérêt, pour les employeurs, d’être au cœur de la démarche, aux côtés de leur collaborateur souhaitant se lancer dans cet exercice de développement.

 

Grace au bilan, vous aurez en tant qu’employeur des clés supplémentaires pour lui proposer des missions, projets, ou évolutions lui permettant de donner le meilleur de lui-même. Le bilan se révèle ainsi être un formidable outil de dialogue entre un collaborateur et son entreprise, et un facilitateur à la fois de management, de développement et de mobilité.

 

Le bilan de compétences permet donc à vos collaborateurs :

  • De faire un point d’étape dans leur carrière afin d’en projeter la suite plus facilement
  • De mieux se connaître et de (re)prendre confiance en eux et en leurs capacités
  • De préparer et accompagner leur mobilité professionnelle, ou éventuellement le cas échéant leur départ de l’entreprise

 

En parallèle, il vous permet en tant qu’employeur :

  • D’anticiper et de piloter au mieux, avec vos collaborateurs, leurs évolutions de carrière
  • De mieux les connaître dans leur rapport au travail, et de contribuer autrement à leur développement personnel et professionnel
  • De créer un autre lien avec eux, renforçant le dialogue et l’engagement
  • De les soutenir activement dans des périodes de transition, de changement, de doute ou de départ

 

Pour en retirer ces différents bénéfices (engagement, dialogue, connaissance), il est une condition bien sûr indispensable : que l’entreprise soit associée, aux côtés de son collaborateur, dans la démarche de bilan.

Nombreux sont pourtant les bénéficiaires qui n’osent pas parler de cette démarche à leur employeur et préfèrent se tourner directement vers les financeurs externes, par crainte qu’elle soit mal comprise, et donc mal jugée, par leur management ou DRH.

Cela nous parait, à nous autres accompagnants, tellement dommage dans de nombreux cas ! C’est alors une occasion loupée de dialogue, et surtout d’alignement, entre une entreprise et son collaborateur.

 

Il nous parait donc important que l’entreprise accompagne volontairement et activement les demandes de bilans de ses collaborateurs, bilan qu’elle peut d’ailleurs faire financer par son OPCA. Car finalement le risque de départ n’est que rarement lié à la réalisation d’un bilan, il est surtout présent lorsque l’entreprise n’entend pas le besoin de son collaborateur.

Alors, si l’un de vos collaborateurs émet le souhait de faire un point sur sa carrière via un bilan de compétences, nous vous encourageons à écouter la demande et à le soutenir dans sa démarche pour toutes les raisons citées précédemment, car le bilan est avant tout un outil au service de l’emploi et de la carrière au sens large, donnant des clés qui servent ensuite tout au long de la vie professionnelle.

 

Caroline Averty

Consultante en accompagnement professionnel

Tagged , , , , ,

Laisser un commentaire