Management

Les 4 règles d’or d’un Management efficace !

 

Nous avons eu l’occasion de présenter bon nombre de conseils de Management permettant de rendre une Entreprise Heureuse et productive.

En ce début d’année, récapitulons les règles d’or les plus importantes et complémentaires pour savoir par où commencer.

 

 

Slow Management

 

 

Pour bien commencer, il faut connaitre son équipe et établir une relation de confiance (sincère !).

Pour cela, le manager doit inévitablement aller à la rencontre de son équipe et ne pas sous-estimer l’importance des échanges quotidiens. Cela permet par la même occasion de montrer sa disponibilité et rassurer ses collaborateurs qui peuvent faire appel à lui en cas de doute/problème et ainsi réagir au plus vite et au plus près du terrain.

Ces échanges lui permettent de promouvoir le bien-être, la motivation, la reconnaissance, le sens du travail

L’idée majeure du slow management est de prendre le temps de ralentir (slow) pour ressentir, observer et ainsi développer son intuition lui permettant de mieux anticiper et comprendre.

 

Pour apprendre à « reculer pour mieux sauter » : Le Slow Management en 3 points !

 

 

Management du Stress

 

 

Dans le même état d’esprit, certaines compétences sont particulièrement utiles pour réduire le stress et les conséquences de l’exposition à d’éventuels risques psychosociaux.

 

1.   Management proactif

Au-delà d’anticiper le travail, il s’agit de le gérer au fur et à mesure, dont notamment :

  • La charge de travail, qui doit être équilibrée et priorisée.
  • Des plans d’actions et objectifs clairs (SMART)
  • Des procédures de travail en amélioration continue

 

2.   Management participatif (empowering)

Vos subordonnés sont les mieux placés pour connaitre la réalité du terrain et avoir des idées d’amélioration pertinentes et efficaces. N’hésitez donc pas à les interroger et les faire participer aux prises de décision. Le choix final vous revient et sera accepté et compris si vous en expliquez les raisons (y compris budgétaires).

 

Vous pouvez donner le bon niveau de responsabilités et d’autonomie à ceux qui le souhaitent et ainsi vous alléger en déléguant. C’est un bon moyen de faire preuve de reconnaissance et de confiance (voir ci-dessous).

 

3.   Résolution de problèmes

Pour réduire le stress de l’équipe, il est indispensable de résoudre les problèmes au fur et à mesure qu’ils se présentent (s’il n’a pas été possible de les anticiper !), de manière réactive. Les solutions à ces problèmes doivent être rationnelles et donner suite aux difficultés rencontrées et exprimées par vos subordonnés.

Une fois n’est pas coutume, l’équipe peut prendre part à la démarche !

 

Pour aller plus loin et découvrir les compétences complémentaires de gestion du stress de l’équipe : Le Management du Stress en 3 points !

 

 

Rendre les réunions plus efficaces

 

 

Il n’y a rien de pire et de plus contre-productif que de multiplier les réunions inefficaces, sans impact positif sur l’activité.

Un « responsable de réunion » volontaire doit centraliser les informations et s’assurer que la réunion ne s’éternise pas en s’éloignant de l’ordre du jour.

S’il n’y a pas d’ordre du jour important/urgent, vous pouvez d’ailleurs vous permettre d’ajourner la réunion et éviter ainsi une perte de temps au détriment de la performance et de la motivation de l’équipe.

Le jour J, le responsable doit animer la réunion et s’assurer que les échanges soient respectueux et le temps de parole de chacun équilibré.

Pour favoriser la participation, il est intéressant de poser des questions ouvertes, quitte à poser des questions plus précises pour clarifier les choses par la suite. L’écoute active peut également être d’une grande aide pour s’assurer que tout le monde a bien compris.

 

Dans le cas de points de vue divergents, vous pouvez inviter chacun à se mettre à la place de l’autre. Et faire une synthèse objective, mettant en relief les points communs et différences d’opinion pour faciliter la compréhension et les compromis.

 

Il est intéressant de demander aux participants de faire un retour, afin d’améliorer le contenu et le déroulé de la réunion, la rendant ainsi de plus en plus efficace.

 

Pour en apprendre davantage : Comment rendre les réunions plus efficaces ?

 

 

Faire preuve de reconnaissance

 

 

La reconnaissance permet de motiver et donner du sens au travail, son importance ne doit pas être sous-estimée.

Les entretiens annuels sont une bonne occasion, mais vous pouvez montrer votre reconnaissance au quotidien.

Cela peut prendre la forme de feedbacks constructifs plus ou moins formels. Il en existe plusieurs types, à adapter en fonction de la situation et des besoins de chacun. Ils sont particulièrement utiles dans le management du syndrome de l’imposteur.

Comme mentionné ci-dessus, prouver à vos subordonnés que vous leur faites confiance en leur donnant de l’autonomie est également un bon moyen de faire preuve de reconnaissance. A condition de ne pas non plus les laisser livrés à leur propre sort. Tout est une question d’équilibre !

 

Pour aller plus loin :

 

Yohanna Gomez

 

Photo de Tiger Lily provenant de Pexels

 

close
Vous ne savez pas sur quels points agir en priorité ?

Notre guide gratuit et exclusif vous montre la voie !
(2 Mails par mois maximum, garantie sans spam)

Laisser un commentaire