Organisation du Travail

Le temps de travail remis en question en 3 points !

 

« Le temps, c’est de l’argent. »

Cette phrase est-elle toujours d’actualité ?

La présence rime-t-elle forcément avec productivité et résultat ? Rien n’est moins sûr …

 

 

Présence vs. Productivité

 

 

Nous avons l’habitude de faire rimer délai avec horaires. Il faut arriver au plus tard à 9h et partir au plus tôt à 18h.Partir tard est d’ailleurs considéré comme une preuve d’investissement.

Mais cela a-t-il toujours un sens aujourd’hui ?

 

Nous avons pu voir que cela peut même engendrer du présentéisme, phénomène contreproductif à ne pas négliger.

La présence des collaborateurs ne rime pas forcément avec résultats, ni même avec respect des délais. Chaque individu a ses moments de productivité et de créativité, et d’autres de repos.

Les pauses productives peuvent être un bon moyen de gérer ces différences.

 

Dans certains contextes, dont notamment le contact avec le public, il est inévitable de mettre en place des règles et des horaires pour l’encadrer.

 

Mais qu’en est-il des autres métiers ?

 

 

Présence et production

 

 

Prenons l’exemple des chaines de production, où le télétravail est tout bonnement impossible.

Pour autant, l’Organisation du travail peut être revue pour donner des horaires plus flexibles et arrêter de « pointer ».

Que préférez-vous ? Que les ouvriers soient présents de telle heure à telle heure ou qu’ils produisent un nombre défini d’unités, voire plus ?

 

Pour cela, vous pouvez revoir le concept même de quota de travail et donner deux choix aux ouvriers ayant atteint l’objectif de la journée :

  • Rentrer à la maison « plus tôt »
  • Rester et continuer à produire en échange d’une prime

Ce système peut s’avérer particulièrement motivant. En fonction de ses besoins, le salarié peut choisir de produire plus ou plus vite. Dans tous les cas, tout le monde est gagnant !

Attention toutefois à plafonner cette prime pour ne pas pousser l’ouvrier à l’épuisement et augmenter ainsi l’absentéisme et le turnover (indicateurs de RPS) sur le long terme.

 

Vous pouvez en profiter pour impliquer davantage vos salariés, en communiquant les résultats de l’entreprise : vos résultats sont leurs résultats et inversement !

Ainsi, ils ne se contenteraient pas d’être simplement présents, mais productifs, autonomes et impliqués. La satisfaction de vos salariés et votre marque employeur ont tout à y gagner : vous les fidélisez et devenez plus attractifs !

 

Exit l’ancienne vision d’organisation du travail, vous faites place aux nouvelles générations.

 

Libérez-vous, ainsi que vos salariés, de la pression du temps de travail et de la surveillance par la même occasion.

 

Les managers de proximité seront ainsi soulagés et pourront se concentrer sur des tâches plus essentielles et productives.

 

 

Présence et Gestion de projet

 

 

Certains projets demandent beaucoup de créativité. Mais cette dernière ne vient pas forcément sur commande.

En permettant aux collaborateurs de se concentrer sur ces tâches au moment adéquat vous avez encore une fois tout à y gagner !

 

Comme avec le CDI de mission, vous pouvez vous focaliser sur l’atteinte du résultat plutôt que sur le temps de présence.

 

La flexibilité des horaires peut être bénéfique à tous (sauf en cas de contact avec le public qui nécessite des horaires et un cadre).

 

Il est toujours possible d’organiser des sessions de travail en commun et des réunions permettant de faire des points intermédiaires (particulièrement utiles si vous optez pour la méthode Agile ou pour adapter le travail en temps réel).

 

Plusieurs outils de gestion de projet facilitent les interactions à distance, et le suivi du travail asynchrone. Cela permet d’éviter les interruptions de travail, à condition de désactiver les notifications pour répondre en temps voulu (voire pendant des sessions prédéterminées). Le cerveau a besoin de temps pour basculer d’une tâche à l’autre et pouvoir se concentrer.

 

Cet article peut vous intéresser : Multitâche : travail simultané, successif ou interrompu ?

 

Par exemple, un tableau Trello permet d’avoir une vision sur l’avancée du projet et savoir qui s’occupe de quoi pour lui poser des questions si nécessaire. Ainsi, vous ne subissez pas les conséquences d’un délai d’informations.

Le télétravail devient alors un jeu d’enfant !

 

 

Présence vs. Télétravail

 

 

Le travail à distance comporte de nombreux avantages.

A commencer par le plus évident : les économies de temps et frais de transports.

 

En allant jusqu’à dématérialiser votre activité (si possible) vous économisez également les charges de matériel et de locaux.

N’hésitez pas notamment à externaliser les tâches pour lesquelles les compétences ne sont pas déjà présentes dans l’entreprise. Cela vous évitera des frais de recrutement et d’augmenter la masse salariale. Cela vous permet de faire appel aux meilleurs talents, sans limite de frontière !

 

Le travail à distance réduit également l’absentéisme : le collaborateur peut travailler plus facilement de chez lui lorsque la situation ou son état ne lui permet pas de se déplacer. Sans parler de la baisse du risque de contagion en cas d’épidémie ou simplement de maladie contagieuse.

Ainsi, le collaborateur peut concilier plus facilement ses contraintes familiales et personnelles (vie privée) et sa vie professionnelle.

Par exemple, le collaborateur peut travailler à domicile et s’occuper d’un enfant malade. Voire raccourcir son congé de parentalité s’il le souhaite et reprendre progressivement le travail. Ce qui est d’ailleurs possible en cas de longue maladie.

 

Cet équilibre peut être atteint, à condition de bien s’organiser, en délimitant le temps et l’espace de travail. Cela demande une rigueur et un travail solitaire qui n’est pas du goût de tout le monde. Il faut donc s’adapter aux besoins plus ou moins ponctuels du collaborateur.

 

Ce qui importe ici, c’est le résultat. Avec des objectifs SMART, il est possible de les mesurer et de constater si les délais sont respectés. Sans avoir besoin de surveiller le collaborateur et vérifier qu’il a travaillé entre 9h et 18h plutôt qu’à 22h chez lui.

 

 

Bilan

 

 

Vous pouvez vous permettre de ne plus penser en termes de temps, mais plutôt de résultats. N’est-ce pas ce qui compte le plus ?

Vous pouvez ainsi motiver vos collaborateurs à travailler plus efficacement et rapidement. Que ce soit en leur permettant de partir une fois leur objectif atteint ou de continuer pour avoir une prime.

N’hésitez pas à confier la responsabilité de la productivité à vos collaborateurs, vous seriez surpris du résultat !

Le travail à distance et asynchrone vous permet de faire des économies et repousser les limites des frontières nationales en faisant appel aux meilleurs talents !

 

Yohanna Gomez

close
Vous ne savez pas sur quels points agir en priorité ?

Notre guide gratuit et exclusif vous montre la voie !
(2 Mails par mois maximum, garantie sans spam)

Laisser un commentaire